L’âme des pierres, rivière de rochers.

« Ici les maîtres ce sont les rochers, la découpe de la lumière, l’amoncellement du temps, l’écoulement de l’eau. Les pierres se souviennent mais nous ne savons plus les entendre, ni même parfois les toucher ou les saisir pour entrer avec elle dans une communication par corps. Il faudrait avoir la force intérieure de voir le monde comme une icône, une porte ouverte sur un Tout-Autre dont il faut mériter de franchir le seuil car il est dépouillement. »

David Le Breton Marcher Éloge des chemins et de la lenteur.

Voir sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *