Rêve de Norvège

Le soleil de minuit dans les Îles Lofoten

Iles Lofoten – Série Rêve

Confortablement installé(e), je ferme les yeux, respire, me détends et me projette dans cet ailleurs reposant.

Ambiance 

Aux confins de l’Europe, aux confins du Nord, une subtile lumière enveloppe la Terre. Les silhouettes abruptes des Iles Lofoten s’esquissent dans ce sentiment d’éternité argentée, si particulier au solstice d’été…L’infinie beauté des fjords, la majesté des falaises de granit noir, la pureté de l’eau, les plages de sable blanc content la magie de la mythique Hyperborée.

Port de Reine dans les Îles Lofoten

Tissage du lien vital (nature-souffle-corps-détente-poésie)

A la proue du ferry, qui fuse sur l’idyllique Reinefjord, le vent arctique picote mon visage, rehausse ma respiration…Mon inspiration se déplisse (j’agrandis mon inspiration)…mon expiration se déplisse (j’agrandis mon expiration, bouche ouverte, plusieurs fois)… les anxiétés agitées se désagrègent…Rêve de Norvège…

Sous les hautes latitudes, le printemps en myriades de petites fleurs intenses lambine…en plein juin… Des narines naissent, respirent dans mes reins (grandes respirations, l’attention portée sur les reins)…mon dos étonné s’allège…de béatitude, mes épaules se dandinent…Rêve de Norvège…

Îles Lofoten

Le long des plages de sable blanc, aux eaux turquoises ou  émeraudes, la nature pleine d’enthousiasme allaite la nouvelle génération intrépide (grandes respirations, l’attention portée sur la poitrine et le ventre))…Mon cœur s’épanche… Rêve de Norvège…

Cheval dans les plaines des Îles Lofoten

Champ Libre 

Dans la lumière éternelle, le clapotis des vagues claires…sur les pilotis des cabanes de pêcheurs rouges, les fameux « robuers »…mon âme jubile…Je me sens bien…Je fais ce que je veux.

Soleil de minuit en Norvège à Reine, Îles Lofoten

Réalité augmentée-Fixation vitale

Lèvres closes, langue pointée vers le haut du palais, j’inspire le nuancier des sensations vitales dans mes cellules, je les fixe et les répands dans tout mon organisme, à l’expiration, plusieurs fois.

Les Naturales en Novège

Retour

Je ramène la lumière, je ramène le mystère dans ma réalité…Je stimule mes extrémités, orteils, doigts…mobilise tout mon  corps tout entier…j’inspire…bâille sans mettre la main devant la bouche…reviens en pleine forme et ouvre mes yeux au monde extérieur. Bon retour !..

« C’est que les vents tombant des grands monts de Norvège t’avaient parlé tout bas de l’âpre liberté;»

Ophélie, Arthur Rimbaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *