Dune du Pilat Sensation

Dune Du Pilat

Série Marine

Ambiance

Sous le soleil appesanti d’une fin d’après-midi, entre forêt émeraude et océan azur, la colossale dorsale de sable s’avance… La déesse se déhanche, enlumine le décor…Le long de ses flans immenses, le Banc d’Arguin goûte le
large… les vents aux senteurs d’iode et de sève de pin galopent, projettent des particules d’or.

Tissage du lien vital (nature-souffle-corps-poésie)

Entre Landes et Atlantique je chemine,

Désenlisé de l’ensablement de la montée, mon souffle récupère (j’agrandis mon inspiration, j’agrandis mon expiration, bouche ouverte, plusieurs fois)… pressions et oppressions font grise mine…palissent… Laissant derrière mes congénères en fourmis s’amenuiser,

Entre Landes éclatantes et Atlantique brillant je chemine,

Inlassablement, la divine Dame me délasse…me détache… infuse la puissance de sa douceur dans mes veines, ré informe mon corps le régénère. (grandes respirations)…

Champ Libre

Loin de la foule, en funambule sur la crête je déambule…je me sens bien…je fais ce que je veux.

Réalité augmentée-Fixation vitale

Le soleil tirant sa révérence…incendie l’horizon. Lèvres closes ( langue pointée vers le haut du palais), j’inspire la céleste sensation et la répand dans mes cellules en grandes expirations…

Retour

Je ramène l’immensité, je ramène la douceur dans ma réalité…Je stimule mes extrémités, orteils, doigts…mobilise tout mon corps tout entier… j’inspire… bâille sans mettre la main devant la bouche…reviens en pleine forme et ouvre mes yeux au monde extérieur. Bon retour !

« Etrange lieu que cette montagne sablonneuse, d’où l’on domine à la fois la mer et la forêt. Toutes deux s’étendent sous un ciel pur et bleu, dans un silence que rien ne trouble. On a là une impression de désert et de paix.».

Henri de Régnier

Voir la vidéo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *